Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 18:01

 

Créée par Matthew Weiner (2007)

Avec Jon Hamm, John Slattery, Elisabeth Moss …

Statut : 6 saisons – en production

Synopsis : Dans le New York des années 60, Don Draper est l'un des grands noms de la pub. Maître manipulateur, il compte dans son entourage des ennemis qui attendent sa chute.

 

Allociné Note Spectateurs : 4/5 (3 042 notes)

 

 

Ma critique :

 

Avant que la série « Homeland » rafle toutes les récompenses, celle qui pouvait se flatter de ce privilège est la série « Mad Men ».

Le générique est le suivant une ombre masculine arrive à son bureau d’un grand  immeuble, surement dans l’un des étages des plus élevés, puis il tombe. Dès lors, le ralenti s’installe pendant cette chute où l’on y verra tous les dictats de la publicité.

« Mad Men » parle de l’âge d’or de la publicité et surtout de comment on a imposé à tous les pays capitalistes, en particulier les Etats-Unis, le dogme du bonheur, soit la combinaison entre la famille et le consumérisme.  Mais surtout,  « Mad Men » va plus loin et nous montre l’envers du décor et c’est donc avec une délectation toute particulière que le spectateur va voir tous les archétypes de cette époque se fissurer.

Grâce à un travail d’écriture de très grande qualité, la série nous montre de quoi avait peur, envie,  ce qui choquait ou encore faisait rire, les gens des années 60 et ce avec une ironie terrible, car à l’époque les gens étaient très suspicieux sur les soi-disant dangers du tabac sur la santé ou encore il était inconcevable que Kennedy puisse être président sous prétexte qui ne portait pas de chapeau et que cela était un signe d’irresponsabilité.

Qui dit bon scénario, dit bons personnages et là-dessus la série nous gâte entre le mystérieux et charismatique Don Drapper et sa très belle épouse Betty (la Barbie désenchantée par excellence), le magnifique petit couple de l’Amérique « Way of Life » avec la belle maison, les beaux enfants et même le chien… Et tout cela cache non seulement une  « Desperate Housewife » mais également un « Desperate Husband ». L’attachante Peggy qui survit dans ce monde très macho et le fourbe Campbell rongé par le conformisme latent tirent tout deux vraiment leur épingle du jeu.

En plus d’être une grande série d’ambiance, la série nous offre ses moments de grâce comme quand Campbell fait l’éloge du machisme à Peggy pour un pseudo chant du cygne de la virilité de l’époque, ou encore le dernier épisode appelé le carrousel pour sa mise en abyme parfaite du héros et son flashback onirique des plus parfait.

« Mad Men » n’est pas la série où les personnages boivent et fument trop, c’est surtout la série que l’on savoure sans modération.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ryo - dans Série
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de chez Nana et Ryo
  • Le blog de chez Nana et Ryo
  • : Bienvenue dans l'univers de deux petits Geeks passionnés par le cinéma, les séries télé, les jeux vidéos ou encore les livres.
  • Contact

Séries en cours de Nana

Esprits criminels (S9) ; Gossip Girl (S4) ; Grey's Anatomy (S10) ; Blacklist (S1) ; The Big C (S3)

Séries en cours de Ryo

Arrow (S2) ; House of Cards (S2)

Système de notation

1 Luma : Mauvais / 2 Luma : Moyen / 3 Luma : Bien / 4 Luma : Très bien / 5 Luma : Excellent

Catégories