Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 19:05

 

Broché : 330 pages

 

Editeur : PRESSES DE LA CITE (7 avril 2011)

 

Quelques mots sur l’auteur : L'Anglaise Elizabeth Haynes est analyste criminelle pour la police britannique. Véritable plongée dans l'angoisse d'une jeune femme qui se sent traquée au quotidien, "Comme ton ombre", son premier roman, déroule un suspense implacable.

 

Description de l’ouvrage : Imaginez qu'avant de pouvoir rentrer chez vous, vous soyez obligé de faire le tour du bâtiment afin de vérifier que tout est normal. Imaginez qu'une fois dans le hall de votre immeuble, vous deviez vous assurer six fois que la porte d'entrée est bien fermée. Un, deux, trois, quatre, cinq, six. Et que si vous êtes interrompu en plein rituel, il faille tout recommencer. Imaginez que, arrivé dans votre appartement, vous tourniez la poignée de votre porte six fois dans un sens, puis six fois dans l'autre pour vous sentir en sécurité. Que vous restiez plusieurs minutes derrière la porte, à l'affût du moindre bruit dans la cage d'escalier. Et que, tous ces contrôles effectués, vous commenciez une ronde chez vous. Fenêtres, rideaux, tiroirs, tout doit passer au crible de votre attention. Imaginez aussi que vous ne puissiez faire les courses que les jours pairs et pratiquer un sport les jours impairs, mais à condition que le ciel soit nuageux ou qu'il pleuve. Bienvenue dans l'univers paranoïaque de Cathy, une jeune Anglaise à qui la vie souriait jusqu'à ce qu'un soir elle fasse une mauvaise rencontre...

 

Ma critique :

 

Je vous préviens immédiatement : ne lisez la critique de ce roman si vous comptez le lire dans un futur proche. Je peux juste dire sans rien dévoiler que j’ai beaucoup aimé mais je vais révéler de suite une des intrigues principales…

Le roman d’Elizabeth Haynes m’a plu pour deux raisons.

Premièrement, il est  très bien écrit et très attractif. Je l’ai lu en 48 heures en ayant beaucoup de difficultés à stopper ma lecture pour dormir. En alternant des passages du passé et du présent de l’héroïne, l’auteur retient notre attention jusqu’aux dernières pages. On veut savoir pour quelles raisons Cathy ressent cette crainte permanente et surtout si elle va réussir à avoir de nouveau une vie normale. Cathy est un personnage poignant. Ce drame qu’elle a subit et la force avec laquelle elle se bat la rend très émouvante. De plus, l’auteur nous entraine dans un suspens haletant, j’ai eu des incertitudes sur plusieurs personnages jusqu’à la fin du roman. Le rythme est également régulier, je n’ai pas ressenti de longueurs à la lecture.

La seconde raison pour laquelle j’ai aimé ce livre est qu’Elizabeth Haynes traite le sujet des violences à l’encontre des femmes avec sérieux, pudeur et surtout une grande justesse. Elle montre bien le cercle infernal dans lequel est enfermée la victime et également à quel point il est difficile d’en parler. En effet, Cathy parvient, après beaucoup de souffrances, à en parler à ses amies, mais ne bénéficie d’aucun soutien. Par conséquent, elle affronte ses douleurs seule, enfermée dans un grand isolement. Ce manque de confiance et de soutien consolide fortement la problématique des violences faites aux femmes et cela encore de nos jours. Les mœurs doivent évoluer plus rapidement si l’on veut traiter le plus pertinemment possible ces violences.

Elizabeth Haynes montre également que l’auteur de ces violences peut être issu de toutes catégories sociales et malheureusement que certains passe-droits sont encore octroyés. Elle souligne aussi que les peines condamnant ces violences sont encore beaucoup trop légères pour être un tant soit peu dissuasives.

Je retiens tout de même un petit bémol à cette lecture concernant la violence et la brutalité des descriptions de l’auteur pour certaines scènes. Même si j’en comprends l’utilité, cela peut tout de même mettre le lecteur mal à l’aise.

 

Elizabeth Haynes nous livre un excellent premier roman. Son prochain roman fera partie indéniablement de mes futures lectures.

 

Extrait du roman :

Ce matin, j’ai mis longtemps, très longtemps, à sortir de l’appartement. Non pas à cause du froid, même s’il faut une éternité au chauffage pour démarrer. Ni à cause de l’obscurité. Je me lève tous les jours avant 5 heures et, depuis septembre, il fait encore nuit. Mon problème n’est pas de me lever, c’est de sortir de chez moi. Une fois douchée et habillée, après avoir avalé quelque chose, je vérifie la sécurité de l’appartement avant de partir travailler. Je procède à rebours de ce que je fais le soir, à ceci près que c’est pire, car le temps l’est compté. Je peux passer la nuit à vérifier et revérifier si ça me chante, en revanche le matin, sachant que je dois aller au bureau, je ne peux le faire qu’un nombre limité de fois.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nana - dans Roman
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de chez Nana et Ryo
  • Le blog de chez Nana et Ryo
  • : Bienvenue dans l'univers de deux petits Geeks passionnés par le cinéma, les séries télé, les jeux vidéos ou encore les livres.
  • Contact

Séries en cours de Nana

Esprits criminels (S9) ; Gossip Girl (S4) ; Grey's Anatomy (S10) ; Blacklist (S1) ; The Big C (S3)

Séries en cours de Ryo

Arrow (S2) ; House of Cards (S2)

Système de notation

1 Luma : Mauvais / 2 Luma : Moyen / 3 Luma : Bien / 4 Luma : Très bien / 5 Luma : Excellent

Catégories